Differents types d’enceintes

Quels sont les différents types d’enceintes sans fil disponibles sur le marché ?

En fonction de ses besoins, il est possible d’opter pour un modèle d’enceintes spécifiques. Il existe différents types d’enceintes, dont les principaux sont les suivants :

Les enceintes nomades : conçues pour voyager

L’enceinte nomade est conçue pour permettre aux utilisateurs de se déplacer avec. Néanmoins, pour ceux et celles qui le souhaitent, ils peuvent également l’utiliser à domicile. Ce modèle peut être emporté chez des amis, pour un pique-nique, etc.  Deux spécificités caractérisent les enceintes nomades :

  • Un format compact, dont la longueur n’excède pas la dizaine de centimètres. Son poids varie d’une centaine de grammes à un kilogramme ou plus.
  • Pour fonctionner de manière autonome, l’enceinte nomade est équipée d’une batterie, cela prouve que sa conception est entièrement tournée vers une utilisation en extérieur. L’autonomie des enceintes nomades varie selon les modèles. Ceux compacts disposent d’une autonomie limitée à quelques heures, ceux plus volumineux peuvent être autonomes pendant une vingtaine d’heures.

La puissance d’une enceinte nomade n’excède pas les 20 watts. La transmission de la musique repose sur la technologie Bluetooth. Cette liaison point à point dispose d’un gros atout : sa quasi universalité puisque la technologie Bluetooth est disponible sur de nombreux modèles de smartphones.

Il suffit ensuite d’activer le Bluetooth sur l’enceinte et le téléphone portable et d’établir la communication entre les deux appareils. Le succès des enceintes nomades s’explique essentiellement par leur simplicité et leur caractère pratique.

La technologie Bluetooth peut néanmoins être moins performante puisque le signal est dégradé. En effet, le fichier audio enregistré sur le smartphone peut être d’excellente qualité, néanmoins il doit être recompressé puis réencodé pour être compatible avec le Bluetooth qui dispose d’un faible débit qui se situe entre 200 et 600 kbits / s. Le codec SBC, indispensable dans la norme Bluetooth est intégré aussi bien aux enceintes sans fil qu’aux smartphones, d’où la qualité sonore « légèrement dégradée ».

Pour les utilisateurs exigeants, le codec aptX propose une qualité sonore similaire à celle offerte par les CD. Le téléphone et l’enceinte se doivent d’être compatibles.

L’enceinte résidentielle : pour une écoute à domicile

 

À contrario de l’enceinte nomade, celle résidentielle est conçue pour fonctionner dans une habitation, elle peut être posée sur un meuble ou fixée au mur en fonction du modèle. Vous avez tout de même la possibilité de la déplacer d’une pièce à l’autre ou d’une maison à une autre.

L’enceinte sans fil résidentielle est plus lourde et volumineuse que celle nomade. Son poids peut atteindre plusieurs kilos. Sa puissance est donc bien supérieure puisqu’elle peut même dépasser les 100 watts. Cet avantage non négligeable se reflète sur son prix dont le montant d’entrée de gamme se situe aux alentours de 200 €.

Contrairement aux enceintes nomades, les enceintes résidentielles ne sont pas équipées de batterie, à l’exception de quelques modèles. Pour fonctionner elles doivent donc être branchées à une prise secteur.

Outre ces caractéristiques  communes entre les enceintes nomades et celles résidentielles, ces dernières se démarquent par leurs nombreuses fonctionnalités.

Les enceintes multiroom

 

Ces dernières années, les enceintes multiroom sont devenues très tendances. L’entreprise Sonos fut pionnière dans la conception et commercialisation d’enceintes multiroom. Désormais, la concurrence fait rage entre Sonos et les grandes marques spécialisées dans l’audio grand public.

Les enceintes multiroom sont communément appelées système multiroom. Celui-ci comprend plusieurs enceintes dans différentes pièces. Il peut s’agir d’enceintes différentes mais issues de la même marque.

Le prix diffère en fonction du nombre d’enceintes à installer. Il faut compter environ 200 € pour une enceinte. Les enceintes multiroom peuvent être utilisées de deux manières :

  • Une musique identique diffusée dans les pièces équipées d’enceinte, il s’agit alors du multiroom synchronisé.
  • Diffusion de musiques différentes d’une pièce à l’autre, il s’agit dans ce cas du multiroom multisources.

Le système mutltiroom se compose de différents éléments :

  • Application mobile à télécharger, compatible iOS et Android, fournie gratuitement par le fabricant. Grâce à cette application, il est possible de configurer puis de piloter l’installation. Il suffit de sélectionner une source musicale et de choisir l’enceinte ou les enceintes sur lesquelles la source audio doit être lue. Le téléphone portable se transforme en télécommande.
  • Enceinte(s). Le nombre varie en fonction de vos besoins.
  • Adaptateur à brancher à une box Internet ou à un routeur par Ethernet. L’utilisation de l’adaptateur n’est pas obligatoire pour certains modèles d’enceintes. L’adaptateur permet de créer un réseau sans fil secondaire et autonome dans l’optique de préserver les enceintes des éventuelles perturbations issues du réseau Wi-Fi résidentiel. De plus le réseau secondaire est entièrement dédié aux échanges de données entre les enceintes. Il permet également de transmettre l’audio. L’e-bridge mis en place par Sonos associé à son réseau maillé SonosNet a permis une nouvelle fois de positionner l’entreprise comme leader sur ce marché. Cette passerelle n’a aucune utilité dès l’instant où les enceintes sont reliées à un réseau Ethernet.

Il n’est pas rare que les fabricants proposent un ensemble d’enceintes sans fil composé de différents modèles dont la puissance varie. Ce facteur doit être pris en considération lors de l’achat : il n’est pas utile de s’orienter vers un modèle dont la puissance est supérieure à 100 watts, si vous avez l’intention de l’installer dans une pièce dont les dimensions sont relativement réduites. De plus, ce type de gamme propose de temps en temps des modèles dans lesquels la barre de son a une double fonction : enceinte connectée pour l’audio et barre de son destinée à un écran plat.

Quelques astuces à utiliser :

  • Assurez-vous de contrôler les formats de fichiers pris en charge par l’enceinte (MP3, Flac AAC, etc.) ainsi que sa définition (48 kHz / 16 bits jusqu’à 192 kHz / 24 bits).
  • Vous disposez d’un réseau Ethernet à domicile ? Sélectionnez des enceintes disposant d’un port Ethernet. Un port USB peut parfois être compris pour brancher une clé USB contenant des fichiers audio voire le Bluetooth.
  • Équipez-vous d’adaptateurs sans fil pour améliorer la qualité du réseau sans fil. Dans les pièces où le signal Wi-Fi est très faible, branchez un répéteur Wi-Fi.
  • Les enceintes similaires peuvent être couplées pour obtenir une meilleure restitution des effets stéréo.

Les enceintes individuelles

Ce type d’enceintes n’est pas conçu pour fonctionner en mode multi-enceintes mais en mode individuel. Elle s’appuie sur une communication entre un smartphone ou une tablette et le réseau Wi-Fi ou la technologie Bluetooth.

Les enceintes AirPlay sont une parfaite illustration des enceintes individuelles. Celles-ci sont en effet reconnues automatiquement par l’ensemble des produits Apple. La liaison sans fil s’établit donc de manière automatique.

La technologie AirPlay permet d’obtenir une qualité sonore bien supérieure à celle proposée par le Bluetooth. Cependant, la technologie AirPlay implique de disposer d’une enceinte compatible AirPlay Direct pour fonctionner.

Le WiFi Direct, conçu dans le même état d’esprit que l’AirPlay Direct, s’adresse aux individus disposant d’équipements Android. Sous un angle technique, les technologies AirPlay Direct et WiFi Direct sont sensiblement similaires.

Quelques astuces à utiliser :

  • Il existe des enceintes individuelles à usage sédentaire équipées de batterie, ce qui permet de les déplacer d’une pièce à l’autre.
  • Vérifiez la connectique (port USB, etc.) de l’enceinte individuelle qui permet d’élargir les fonctionnalités de celle-ci.

Les enceintes équipées de dock

Ces modèles d’enceintes intègrent un dock (station d’accueil) permettant de recevoir la tablette ou le smartphone dans lequel les fichiers audio sont enregistrés. L’équipement nomade s’insère sur le connecteur de l’enceinte. L’atout de cette configuration ? Une simplicité d’utilisation puisqu’il suffit de connecter la tablette au dock, d’ouvrir l’application musicale puis de démarrer la lecture des fichiers audio. Autre avantage : la batterie du support (tablette, smartphone, etc.) se recharge en même temps.

Par contre, vous devez faire preuve de vigilance à la compatibilité des appareils : la plupart de ce modèle d’enceinte est conçu pour les produits Apple. Pour les utilisateurs possédant du matériel Android, ils sont dans l’obligation de recourir au sans fil (Bluetooth ou Wifi Direct). À défaut, un câble jack peut faire l’affaire si les enceintes le prennent en charge.

 

Les adaptateurs sans fil

De nombreuses chaînes HiFi utilisées par les foyers ne sont pas équipées pour utiliser la technologie Bluetooth ou le Wi-Fi. Il est donc impossible de les piloter à distance à l’aide d’un téléphone mobile ou d’une tablette.

Néanmoins, en équipant cet ancien équipement d’adaptateur, il devient possible de bénéficier d’enceintes sans fil.

Les adaptateurs sont en mesure de récupérer des fichiers audio sur un téléphone portable en s’appuyant sur la technologie DLNA puis d’envoyer le signal sur l’ancien système HiFi. En fonction du protocole utilisé, Wi-Fi ou Bluetooth), le smartphone se transforme en source audio ou en télécommande.